Vie quotidienne en Suisse

Missing Bernadette Hourtolou, le 22 mai 2014 20:11:07

On a tendance à représenter les Suisses repliés sur eux-mêmes: en fait, ils connaissent très bien la France, et en particulier la politique, beaucoup plus que les français la Suisse. Une raison à cela: ils regardent les chaines de télévision françaises, alors que nous nous ne recevons pas les chaines suisses.
 De même, les librairies vendent tous les magazines et les journaux français. A la BCU (Bibliothèque Cantonale Universitaire) de Fribourg, on trouve Le Monde, Libé, Le Figaro, Le Canard Enchainé, Mariane, le Nouvel Obs....

Ils partagent machine à laver et galetas. Dans les immeubles collectifs, il y a une buanderie avec une ou deux machines à laver et un planning avec les jours de lessive des différents locataires. Dans le galetas, (le grenier), pas de séparation: chacun connait les délimitations de son espace et n'empiète pas sur celui du voisin.

Et le fameux abri en cas de catastrophe existe bien, je l'ai rencontré: des caves individuelles donnant sur un couloir commun fermé en cas de nécessité par une porte comme celle qui protège les coffres-forts dans les sous-sols des banques et puis une deuxième porte du même genre qui donne sur le hall d'entrée de l'immeuble. Biensûr, ces portes actuellement ne sont jamais fermées..Mais tout est prêt au cas où...
Leurs établissements scolaires ne sont pas clos, ils donnent directement sur la rue, dont même pas un petit mur les sépare.
Souvent, les maisons individuelles ne sont pas fermées non plus.

Et pour finir, quelques expressions romandes très utilisées:
le chenie, c'est le bazar, sur un bureau, dans des papiers, une maison...
.ça joue, ou ça joue pas, là où nous on dit ça marche.
ici on est en séance et non pas en réunion.
à l'emporter ou le take-away suisse
les petits crédits c'est les gens modestes
un tout-ménage c'est des prospectus, par exemple lors d'une initiative populaire, que l'on met dans les boites aux lettres
le portable c'est un natel.
la fourrière, intéressant à savoir, c'est Mise au ban.