Commission pédagogique

Missing Bernadette Hourtolou, le 21 mai 2014 15:32:18

Aujourd'hui à Lausanne, il y avait la réunion de la Commission Pédagogique de Lire-et-Ecrire qui réunit les responsables de formation des 9 sections de Suisse romande et dont le but est de créer des outils pour faciliter le travail des formateurs, de prendre en charge la formation des formateurs,de veiller au respect des règlements et procédures.
Alors, ce matin à l'ordre du jour: le C9 (coordination de 9 OF sur Genève) a mis au point une certification en compétences de base à travers un examen reconnu au niveau cantonal. Pour que les formateurs préparent les apprenants, ils ont mis au point un référentiel. Le premier examen va avoir lieu bientôt. Il paraît que les apprenants sont très contents de le passer.
Deuxième point: la section de Lausanne est spécialisée dans la démarche d'évaluation, très importante et indispensable à Lire-et-Ecrire.(et ailleurs aussi) Ils sont en train de mettre au point un vademecum de la démarche pour que le formateur ait les différentes étapes en mémoire et n'oublie pas les dates et qu'il ait la liste des outils de référence. Le but c'est de rassurer le formateur débutant avec un cadre dans lequel le formateur plus expérimenté peut manifester toute sa créativité. De même, mais j'en ai déjà parlé dans le dernier message, ils sont en recherche active sur l'opérationnalisation des objectifs de l'apprenant.
Enfin, la commission pédagogique s'occupe de la formation de base des formateurs (moins de 150h il faut une habilitation et plus il faut le FSEA ou module 1 du Brevet Fédéral..) Je rentre pas dans les détails maintenant, en gros pour la deuxième formation, il faut compter 2 ans, avec des séances en live, en micro-teaching, des visites de cours, des compte-rendus d'ouvrages didactiques ou pédagogiques, un journal de bord, des analyses de pratiques.... la formation est hyper-exigeante, y compris pour les bénévoles et même si elles n'ont que deux heures de cours par semaine. 
Un universitaire en retraite est là en observateur et à la fin il fait un feed-back de la séance. Voilà! C'est la Suisse! Ils sont vraiment en recherche et très professionnels.... mais nous aussi, n'est-ce pas?