Journée d'échanges à Genève

Missing Bernadette Hourtolou, le 17 mai 2014 10:17:27

Aujourd'hui 16 mai, c'était la journée de rencontres et d'échanges de pratiques des formateurs romands qui travaillent avec des publics de faible qualification. Plusieurs objectifs à cette journée:

  • Favoriser les échanges entre participants sur leurs pratiques de formation avec des adultes faiblement qualifiés
  • Approfondir ses connaissances autour de questions transversales, en lien avec la mise en place de ces formations spécifiques
  • Renforcer les contacts avec les acteurs de terrain, en vue de collaborations futures.
Neuf projets d'institutions ont donc fait l'objet de présentations et de discussions. 40 minutes étaient dévolues à la présentation du projet, le reste aux questions et échanges entre les participants des différents ateliers.

Deux exemples présentés par Lire et Ecrire : Découvrir la plateforme ILIAS, plateforme de ressources pédagogiques, à l'image de celle de Ressources et Territoire pour le FLI, sur laquelle ont été déposés des scénarios collectés auprès des formateurs et ouverte à tous les formateurs. Un forum est aussi à leur disposition.Les scénarios sont écrits selon une trame particulière, toujours la même, mais ils sont sous format Word afin que chacun puisse les adapter.
L'avenir sera peut-être de rendre la plateforme accessible aussi aux apprenants. Ce projet est en évolution constante, il deviendra ce que les utilisateurs voudront en faire. (et les financeurs)

Si vous voulez voir cette plateforme, il suffit d'envoyer un émail à lire et ecrire et il vous inscrivent et vous donne les codes d'accès. Elle est plutôt sympa à voir, c'est l'université de Berne qui en assure la maintenance.

Le deuxième projet présenté par Lire et Ecrire Lausanne concerne le thème de l'évaluation et s'intitule " Des arbres au service de l'opérationnalisation des objectifs; le projet de l'apprenant au centre de son apprentissage, des objectifs définis opérationnalisés en fonction de chacun."
La longueur de l'intitulé n'a pas eu d'effet dissuasif puisque c'est l'atelier qui a réuni le plus grand nombre de participants. 
Il s'agissait donc, à partir du projet de la personne, de déterminer avec elle ses objectifs puis de les décliner le plus précisément possible de façon à ce qu'elle sache où elle va, où le formateur en est dans son accompagnement et de transformer tout cela en statistiques pour les financeurs, qui, comme les financeurs français, veulent des chiffres.
 Cette démarche permet d'avoir des objectifs clairs et précis pour chacun, en fonction du projet de l'apprenant et de son rythme d'apprentissage.

A Lire et Ecrire, les groupes ne dépassent pas 8 personnes et c'est vraiment un maximum.

D'autres ateliers que je ne développerai pas car je n'y ai pas assisté: Ateliers de mathématiques, Formation de base: articulation entre travail social et formation d'adultes, Hors-Murs jonction : des cours d'été à Genève par la découverte du quartier, de la ville..

Cette journée était organisée conjointement par la FDEP: Fondation pour le Développement et l'Education Permanente (promeut une éducation de proximité, polyvalente et participative; s'inscrit dans la démarche d'Education Populaire) et par la CR-FBA: Coordination Romande pour la Formation de Base des Adultes.

A noter que la FDEP, sur le plan international, a participé à de nombreux projets GRUNDTVIG, pour n'en citer que quelques-uns: Leadlab en 2009-2011: création d'un outil permettant aux professionnels de développer une méta-réflexion sur les pratiques éducatives, Empowerment Kit en 2010-2012: aide aux femmes migrantes peu qualifiées à accéder à l'autonomie par une formation pré-professionnelle, le plus récent en 2012-2014 c'est Raise4e-inclusion qui consiste à développer les compétences des animateurs multimédias à travers des programmes de formation spécifiques en ligne.