Le mot du jour...

Missing Bernadette Hourtolou, le 13 avril 2014 19:35:08

Il est suisse et c'est....la röstigrabe! Chose promise, chose dûe!

Les Röstis sont des pommes de terre
rôties dans la poêle et dans l'huile..Mais c'est le
plat... fédéral ..(celui qui réunit tous les
suisses dans une même identité) avec des variantes : avec du
lard dans la région de Berne, avec du fromage dans les régions
productrices, mais aussi avec des oignons, des tomates ou des œufs.
Mais aucun rapport ou presque avec la
« Röstigrabe » qui nous occupe puisque celle-ci est
tout simplement..la frontière linguistique entre francophones et
alémaniques...frontière trouée comme le Gruyère puisque des
cantons sont bilingues comme celui de Fribourg, Berne, Bienne...mais
aussi des villages. Ainsi celui où je vis : certains habitants
sont bilingues, d'autres ne parlent que suisse-allemand, d'autres
français seulement. Ainsi il y a plusieurs écoles dans la commune
ou groupement de communes et les parents choisissent en fonction de
la langue qu'ils souhaitent que leurs enfants pratiquent.
Dans le canton de Fribourg, tous les
panneaux, les informations publiques sont données dans les deux
langues, les noms de villages aussi.
Quand tu croises quelqu'un, tu dis bonjour, il te répond gruezi!
Et oui...c'est de l'intercompréhension...Nous y revoilà. A ce sujet, j'ai rendez-vous le 2 mai pour boire un café avec Claudine Brohy, sociolinguiste et pratiquante spécialiste  de l'intercompréhension: à l'université de Fribourg, elle la pratique avec ses élèves avec l'allemand, le suisse allemand et l'anglais; J'espère qu'elle m'invitera à un de ces cours. A suivre...
http://precis.berkeley.edu/index.php/Claudine_BROHY
http://lengas.revues.org/163

Uf Widerluege!